Il y a peu de temps, les musulmans apprenaient avec stupéfaction que le Conseil des Ministres Saoudien s’était prononcé, le 08 août dernier à Jeddah, en faveur d’une augmentation des frais de visas pour le Hajj et la Omra.

Selon la Saudi Press Agency, cette nouvelle tarification entrée en vigueur en octobre dernier, s’élevait à 2.000 riyals saoudiens, soit 500 euros, pour chaque personne désireuse d’accomplir le Hajj ou la Omra.

L’Etat Saoudien l’avait atténuée en annonçant au travers de la Saudi Press Agency qu’il «se porterait garant de cette taxe pour toute personne qui effectue pour la première fois le Hajj ou la Omra ».

Pourtant, cette décision ébranla même les professionnels du voyage, craignant un net recul de leurs parts de marché.

L’on estime à plus de six millions le nombre de pèlerins désireux d’accomplir le Hajj ou la Omra chaque année ; des personnes généralement aux revenus modestes.

En réponse à cette incompréhension générale et consciente des difficultés de chacun,  l’État saoudien a pris la sage décision de geler cette mesure contraignante.

Comme d’habitude, l’association France Pèlerinage a suivi de près les différentes phases d’avancement de cette décision et a eu la primeur de cette annonce.

Cette décision sera, sans nul doute, saluée de tous, tant elle fait primer l’intérêt général et met la satisfaction du pèlerin au cœur de nos actions.